Ah si j’étais riche !

juillet 23, 2007

Je répondrais à ce Sir P. J. Wallace qui m’a envoyé un gentil email pour que j’hérite d’un inconnu :

ATTENTION: SIR/MADAM,

I work as an Accountant with The Barclays Bank.(UK) Overseas Office. While conducting internal audit on a recent trip to the Bank offices in Buluwayo, Zimbabwe. I came across a dormant account with a hefty balance. The said balance was opened a few decades ago. After diligent research,it turns out that the owner of the account is deceased and the beneficiary under his will is an established next of kin who comes forward to make a claim for the money, it would revert back to the State and the Bank would just conveniently convert it to its coffers. All attempts to get a living relative have not been successful as it would have been over 18 years of no one coming forward. All the money in the account $14.6 Million Dollars i have spoken at great lengths with the solicitor, who drafted the Will, and the Executor of the Deceased’s Estate.
We are looking for someone whose Company/Name or rather someone with a bank account that can receive this money. You would be made the « Beneficiary » under the terms of the will.

Due to the nature of the transaction and the large sum involved, you will be required to sign a separate agreement with us, basically to the effect that you would only take your agreed share, which would be 40% and transfer the balance (after taxes and expenses) to us upon receipt of the said funds.

I can be reached at pjwallace4000@yahoo.co.uk, If I do not hear from you within the week, I would have to look for someone else.

I look forward to hearing from you.

Warm Regards,
P.J WALLACE.
E-mail: pjwallace4000@yahoo.co.uk

Nonchalante et suave, toujours chic et même quand elle est peu apprêtée, Barbara Carlotti sur scène et à l’écoute, une présence qui m’a aimantée …

Affinités corses ? Bertrand Burgalat, son faux ami MySpacien, lui a (bien) arrangé deux de ses titres qui sont parmi mes préférés, Cannes (vidéo ci-dessous) et De l’argent (Chansons, 2005)

En concert en septembre au Divan du monde.

Erdös, Facebook and me

juillet 15, 2007

En surfant sur l’incroyable réseau de liens internes de Wikipédia, je suis tombée sur un article bien intéressant : le nombre d’Erdös.

Extrait de la définition :

Le nombre d’Erdős est un concept humoristique honorant le mathématicien Paul Erdös.
Le nombre d’Erdös d’un mathématicien peut être défini par récurrence de la façon suivante :

    • le nombre d’Erdös de Paul Erdös vaut zéro,
    • le nombre d’Erdös d’un mathématicien M est le plus petit nombre d’Erdös de tous les mathématiciens avec qui M a cosigné un article mathématique, plus un (si M a un nombre de Erdös qui vaut 1, cela signifie qu’il a écrit un article avec Erdös),
    • si M n’a cosigné aucun article avec ces mathématiciens, il a par définition un nombre d’Erdös égal à \infty.

Il n’est cependant pas nécessaire d’être mathématicien(ne).
Einstein (Albert) a un nombre d’Erdös égal à 2.
Ce qui veut dire qu’il a cosigné au moins un article avec une personne qui a elle-même cosigné un article avec Paul Erdös.

Malgré le fait qu’il existe un lien certain entre Paul et moi, heu… parce qu’il s’agit d’un mathématicien hongrois et que je vais bientôt faire un saut à Budapest, … a priori, mon nombre d’Erdös est infini.
Enfin, il n’a pas de sens, car je n’ai pas cosigné d’article scientifique. Disons que je ne fais pas du tout partie du même ensemble, au sens mathématique.

Comme on nous l’a rabâché en cours de maths du secondaire, ce serait comme additionner des carottes avec des fraises. Ahahah, quelle hérésie !
Il n’y a aucune cohérence entre moi et Erdös dans l’ensemble des mathématiciens.
Nous sommes de parfaits étrangers.

Si l’on observe un réseau social (Facebook), si l’on prend cet ensemble comme référence, et que Emma Zum remplace Erdös comme origine, voici tous les correspondants dont le nombre d’Erdös-Facebook-Emma Zum est égal à 1 :

Friend’s wheel

Nous formons un ensemble cohérent, nous sommes directement reliés sur Facebook.
Dans cet ensemble aussi, le nombre d’Erdös-Facebook-Emma Zum de ma mère est infini, alors qu’elle me connaît plutôt mieux que beaucoup de ces 1 et qu’elle est prof de maths.

Si Erdös était toujours en vie, j’aimerais qu’il soit mon ami dans Facebook, pour lui dire qu’il n’y a aucune raison que je ne sois pas sa mère (et avoir la joie de lui attribuer le nombre 1).

De plus, si quelqu’un a une piaule à Budapest pour fin juillet, pas la peine de s’inscrire dans Facebook, me contacter directement, merci 🙂

Zumbie

juillet 2, 2007

39 % Zombieproof

Il faut que j’apprenne à faire des explosifs pour augmenter mon score…
et mon cadavre vaut 3 975 $…
et il paraît aussi que je suis blog-addict à 70%, ce qui me paraît beaucoup quand même 🙂