Memories text version

décembre 7, 2013

Merci à tous d’être là aujourd’hui et merci à tous ceux qui nous ont dit ou envoyé tant de messages d’affection, de réconfort et de soutien dans ces jours plus difficiles que d’habitude. Merci aussi d’avoir été là quand tout allait bien.

L’amitié, l’amour, peu importe le nom que l’on donne aux sentiments, l’important étant de témoigner de l’esprit de fraternité, de solidarité et de partage qui nous anime et qui est le témoin de ce à quoi papa attachait de l’importance. Parfois avec la décontraction de l’humour et des jeux de mots, parfois avec la profondeur de dire simplement les choses essentielles.

Nous tous tenions aujourd’hui à partager avec vous, autour de la mémoire de cet homme – je veux dire, cet être humain, n’est-ce pas papa ? – ce mélange de légèreté, de pudeur, de tendresse et de sagesse avec lequel il jonglait à merveille pour nous transmettre son amour, ses attentions de tous les jours que nous avons eu la chance de passer avec lui.

Je voudrais avant tout remercier mon père d’avoir tenu bon, tout particulièrement ces vingt dernières années, malgré les hauts et les bas de sa santé fragilisée, et de m’avoir transmis ces valeurs essentielles qui donnent le vrai sens de la vie.

Je le remercie de s’être accroché à la vie, pour tous ses proches, car il savait la difficulté de la perte prématurée d’un être cher.

Je le remercie car il m’a ainsi donné le cadeau le plus cher à mon cœur : celui d’en prendre pour 20 ans de plus, le temps de le connaître davantage, de lui parler. Le temps de lui présenter Dario, son petit-fils. Et le temps à François de se marier avec Francesca la plus belle de toutes les belles-sœurs.

Tout vient à point.

Je le remercie de m’avoir transmis la force d’un père, son exigence des choses bien faites et sa force d’aimer la vie et de la mener dans le courage et la dignité, avec naturel, sans en faire des caisses.

Dérision bien ordonnée.

Je le remercie de son ouverture d’esprit, confrontée à nos esprits libres et nos contradictions, parfois, nos discussions sur le sens des mots et leur signification profonde. Toujours dans la tolérance, l’amour de l’autre, de ses choix et de ses opinions.

Je pense à vous tous et à notre chagrin. Je pense aussi aux rires, aux plaisanteries et à l’esprit d’à-propos qu’il nous a transmis. A ses lapsus de prénoms : Claudine, Christine, Emilie, Emmanuèle… Jazz, François !

L’appât est là !

Je pense tout particulièrement à ma mère et à l’amour indéfectible qui lie mes parents. Et je suis fière d’eux, qui sont si modestes et si discrets. Si sincères aussi.

Cet amour qui nous a donné le jour, jusqu’à ce jour où nous nous sommes tous réunis. Et je le souhaite, bien au-delà : nous le porterons dans nos cœurs avec tous les autres bons souvenirs d’une vie bien accomplie.

Au revoir papa, et merci pour tout !

Au revoir auquel il répondait toujours par : « C’est moi qui te remercie d’être venue ».

Merci à vous tous.

7 décembre 2012

 

Publicités

Memories

décembre 1, 2013

Premier dimanche de décembre 2012

Dario_4ans

Murphy perd la raison

mai 17, 2008

avec Finagle

Ce matin, ma tartine de nutella est retombée du bon côté.
Ceci achève de me conforter dans l’idée que l’optimisme n’est pas une utopie.

j’aime beaucoup aussi l’histoire du Rasoir d’Hanlon

Transgressons !

décembre 25, 2007

oui, mais pourquoi ?
parce que c’est l’envie, parce que c’est la vie
pas de vie sans désordre et pas d’autres envies dans l’ordre qui pourtant justifie celui-là.

même l’ordre est capable de s’adapter au désordre et quand vice-versa, tout se remet en place, justement.

c’est obscur, c’est clair, c’est une résolution. Et ça n’a pas commencé l’année prochaine.

funafuti.jpg

pendant ce temps, les eaux montent

Bonnes fêtes !

tant qu’il y a du germe…

septembre 11, 2007

… il y a de la vie 🙂

Il paraît que :

germes

Enfin quelque chose qui survit sans entretien dans mon environnement, c’est rassurant.

Ils disent qu’on en trouve autant sur 333 sièges de toilettes.
En même temps, je ne me vois pas intervertir les usages.
Même très fatiguée…

Même chez Ladie’s Room 🙂

Badoo wow

août 11, 2007

MDMAMon ego ne souffrait pas outre mesure ces temps derniers, mais avec Badoo, je pense qu’il est regonflé pour des siècles (et des siècles).

… Doit y avoir des distributions de MDMA en masse pour ceux qui remontent leur profil tous les jours…

voici un message qu’on m’a envoyé (hum, en exclusivité, je pense, évidemment) :

Prince d. — samedi, 04 août 2007 04:40salut ;je me permets de donner mon avis meme si l’on ne se connait pas mais j’ai du décortiquer ta page car plus on decouvre ce qu’il se passe plus on en trouve des choses a part de tout le reste… une telle finesse dans la pose, on dirait que tu a fais ca depuis toujours j’irais meme plus loin ce regard qui est le tiens n’est alors que naturel et donc plus professionel ou juste pour la pose… tu te donne, tu ouvre ton intimité de ces yeux ou l’on irait bien se noyer… je dirais aussi que ta peau doit etre comme un nectar de fleur comme un pain au chocolat qu’on aurait envie d’en apprecier a la fois le craquant et la fraicheur de la pate feuilletée pis la douceur du chocolat voila merci de presenter de tels clichets c’est une benediction du ciel de se laisser porter par ta voluptée, ravissante, charmante et surtout tres craquante Je souhaiterais être une toute petite perle d’eau Pour me promener sur ta peau… Sur ton front serieux et bon Descendre le long de ta joue comme c’est doux Et arriver juste au dessus de ta bouche pour reprendre mon souffle… Je serais figé, un instant vu d’ici, que le monde est grand Je continuerais ma course effréné sur tes lèvres parfumées du goût de l’été, toute exalté… Je me laisserais alors glisser dans le creux de ton menton Hummmmm, je fond ! Pour finir sur ton cou c’est fou ! Ou je resterais bien caché Fatigué d’avoir fait ce si long trajet.t tro tro charmante mon adresse et :xx_coucou_yyy@hotmail.fr j’ aimerai fair connaissanc avec toi si tu veux M.

(bon, on ne voit pas mes yeux sur Badoo, mais c’est pas grave)

Paparazza

mai 15, 2007

Prise en flag par Pierre Terrasson :

Paparazza au concert de FHL

merci à lui et Marina 🙂